X
Cover Campaign Inspiration
X

Close

Swipe to the left

Une solution probiotique à la dépression et à l’anxiété

Imprimer
Une solution probiotique à la dépression et à l’anxiété
By Frederik Gammelby Jensen 13 days ago 41 Views

Novembre 2019

D’aprés Michael Downey

Ceux qui souffrent de dépression et d’anxiété sont souvent résistants aux traitements conventionnels. La réponse individuelle aux traitements antidépresseurs est très variable.

Parmi ceux qui prennent des antidépresseurs, 30%-50% trouvent que leur traitement initial ne fonctionne pas [1,2] et les deux tiers éprouvent au moins un effet secondaire—parmi lesquels des nausées, une prise de poids, de la fatigue et des troubles de la sexualité entre autres [2,3].

Les chercheurs ont néanmoins découvert une nouvelle manière de soulager les désordres psychologiques: les probiotiques. On a mis en évidence l’effet significatif de deux souches particulières de ces bactéries bénéfiques sur le stress, l’anxiété et la dépression.

Une étude humaine a trouvé une amélioration de 50% sur les scores des tests d’état dépressif avec ces deux probiotiques, et une autre une amélioration de 55% des tests d’anxiété—sans effets secondaires [4,5].

Les scientifiques ont combiné ces deux probiotiques avec un extrait de safran. Le résultat est un moyen sûr et puissant de soulager les états dépressifs et anxieux et d’améliorer l’humeur en général.


Micro-organismes et humeur

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques qui préservent l’équilibre des micro-organismes dans les intestins.

Plusieurs décennies de recherche ont établi que ces bactéries contribuent à la santé digestive, immunitaire et buccale. Mais des études plus récentes révèlent aussi que les probiotiques soutiennent le bien-être psychologique [4,5,6-11].

Cela parait incroyable, mais cela fonctionne. Voilà comment [6]:

  • Le système nerveux intestinal est composé de 200 à 600 million de neurones, cellules qui reçoivent, assimilent et transmettent l’information [12].
  • Les micro-organismes intestinaux secrètent différents neurotransmetteurs, des molécules chimiques qui envoient des signaux d’un neurone à un autre [13]. Par exemple le GABA (acide gamma-aminobutyrique), qui soulage l’anxiété et améliore l’humeur.
  • Certaines bactéries intestinales augmentent le taux de BDNF (facteur neurotrophique cérébral), un agent de croissance qui aide au développement des neurones, à leur fonctionnement et soutient la fonction des synapses.
  • Certaines des modifications des neurotransmetteurs dues au stress semblent n’être pas dues directement au stress mais à la présence de micro-organismes intestinaux indésirables.
  • Supplémenter avec des souches probiotiques spécifiques peut redistribuer les types de microbes présents pour soulager l’anxiété et la dépression.

Cette interaction entre l’intestin et le cerveau est qualifiée d’axe intestin-cerveau. Cela explique que certains micro-organismes de l’intestin peuvent affecter notre sensation de bien-être psychologique [6, 11, 14, 15]. L’utilisation de souches de probiotiques pour modifier l’humeur est tellement prometteuse que les scientifiques ont nommé ce domaine la psychobiotique [7-9].

https://www.youtube.com/watch?v=AtMn0_SzUEc

Voulez-vous essayer ce produit? Achetez FLORASSIST® Mood ici!


Les probiotiques régulent le stress

Des études ont mis en évidence que la combinaison de deux souches de probiotiques spécifiques soulagent les symptômes de stress, d’anxiété, et de dépression [4,5]. Ces deux probiotiques sont le Lactobacillus helveticus R0052 et le Bifidobacterium longum R0175.

Agissant sur l’axe intestin-cerveau, ils entrainent:

  • Une production accrue de GABA , neurotransmetteur soulageant l’angoisse[16].
  • Des taux de double cortine, une protéine importante pour le mouvement et la différentiation des neurones dans l’hippocampe, la partie du cerveau responsable de la mémoire. La double cortine est aussi un marqueur de la formation de nouvelles cellules cérébrales selon un modèle expérimental du stress chronique, [17].
  • Des niveaux plus faibles de cytokines pro-inflammatoires et une production plus importante de cytokines anti-inflammatoires [4,5,18].


Résultats probants dans les études humaines

Les chercheurs ont conduit des essais sur les probiotiques avec des sujets sélectionnés de manière randomisée, contrôlés par placébo.

Une étude a été effectuée sur 55 volontaires, âgés de 30 à 60 ans, avec une dépression légère et de l’angoisse. Certains prenaient quotidiennement un placebo tandis que les autres recevaient 3 milliards d’UFCs (unités formant une colonie, mesure du nombre de micro-organismes) de la combinaison de probiotiques [4].

Après 30 jours, les sujets prenant des probiotiques montraient les changements suivants dans les tests standard comparés au groupe sous placébo [4]:

  • 50% d’amélioration du score de dépression,
  • 36% d’amélioration de l’angoisse et la dépression sur l’échelle hospitalière,
  • 49% d’amélioration de l’index de sévérité global, une mesure de la détresse psychologique générale,
  • 60% d’amélioration des scores d’agressivité, et
  • 13% de diminution du cortisol urinaire libre, une mesure hormonale du stress chronique.

Le groupe sous probiotiques montrait également une diminution de la culpabilisation et des progrès concernant les aptitudes à la résolution de problèmes [4].


Une combinaison unique d’ingrédients antidépresseurs

Pour la première fois, les chercheurs ont combiné les probiotiques Lactobacillus helveticus R0052 et Bifidobacterium longum R0175 favorables à l’équilibre psychologique avec l’extrait de safran pour des bienfaits antidépresseurs et anti-anxieux maximums. Les dosages utilisés sont basés sur les études pour une efficacité sans danger.

Pour optimiser la formule, une forme unique d’extrait de safran a été développée en accord avec les résultats de plusieurs études cliniques. C’est un extrait éthanolique à 80%, standardisé avec 11% de crocine et 2% de safranal—les pourcentages de ces composants actifs prouvés les plus bénéfiques dans les tests.


Résumé

Les résultats des études de laboratoire et des essais cliniques ont identifié deux souches probiotiques qui peuvent réduire de manière significative la dépression et l’angoisse, sans les effets secondaires souvent rencontrés avec les médicaments antidépresseurs.

Les études cliniques montrent aussi que l’extrait de safran améliore notablement les scores des tests de dépression et est bénéfique comme des antidépresseurs classiques, sans les effets secondaires.

Ces deux probiotiques et le safran ont été combinés pour fournir une option unique pour combattre l’angoisse et la dépression.


Références:

  1. Alboni S, Poggini S, Garofalo S, et al. Fluoxetine treatment affects the inflammatory response and microglial function according to the quality of the living environment. Brain, Behavior, and Immunity. 2016 2016/11/01/;58:261-71.
  2. Available at: https://www.consumerreports.org/cro/2013/09/best-treatments-for-depression/index.htm. Accessed August 6, 2019.
  3. Available at: https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/depression/in-depth/antidepressants/art-20049305. Accessed August 13, 2019.
  4. Messaoudi M, Lalonde R, Violle N, et al. Assessment of psychotropic-like properties of a probiotic formulation (Lactobacillus helveticus R0052 and Bifidobacterium longum R0175) in rats and human subjects. Br J Nutr. 2011 Mar;105(5):755-64.
  5. Messaoudi M, Violle N, Bisson JF, et al. Beneficial psychological effects of a probiotic formulation (Lactobacillus helveticus R0052 and Bifidobacterium longum R0175) in healthy human volunteers. Gut Microbes. 2011 Jul-Aug;2(4):256-61.
  6. Liu L, Zhu G. Gut-Brain Axis and Mood Disorder. Front Psychiatry. 2018;9:223.
  7. Zhou L, Foster JA. Psychobiotics and the gut-brain axis: in the pursuit of happiness. Neuropsychiatr Dis Treat. 2015;11:715-23.
  8. Kali A. Psychobiotics: An emerging probiotic in psychiatric practice. Biomed J. 2016 Jun;39(3):223-4.
  9. Sarkar A, Lehto SM, Harty S, et al. Psychobiotics and the Manipulation of Bacteria-Gut-Brain Signals. Trends Neurosci. 2016 Nov;39(11):763-81.
  10. Dinan TG, Stanton C, Cryan JF. Psychobiotics: a novel class of psychotropic. Biol Psychiatry. 2013b Nov 15;74(10):720-6.
  11. Rieder R, Wisniewski PJ, Alderman BL, et al. Microbes and mental health: A review. Brain Behav Immun. 2017 Jan 25.
  12. Furness JB, Callaghan BP, Rivera LR, et al. The enteric nervous system and gastrointestinal innervation: integrated local and central control. Adv Exp Med Biol. 2014;817:39-71.
  13. Strandwitz P. Neurotransmitter modulation by the gut microbiota. Brain Res. 2018 Aug 15;1693(Pt B):128-33.
  14. Kelly JR, Minuto C, Cryan JF, et al. Cross Talk: The Microbiota and Neurodevelopmental Disorders. Front Neurosci. 2017;11:490.
  15. Clark A, Mach N. Exercise-induced stress behavior, gut-microbiota-brain axis and diet: a systematic review for athletes. J Int Soc Sports Nutr. 2016;13:43.
  16. Lallemand. Unpublished Supplier Communication: GABA production. 2017, data on file.
  17. Ait-Belgnaoui A, Colom A, Braniste V, et al. Probiotic gut effect prevents the chronic psychological stress-induced brain activity abnormality in mice. Neurogastroenterol Motil. 2014 Apr;26(4):510-20.
  18. Arseneault-Breard J, Rondeau I, Gilbert K, et al. Combination of Lactobacillus helveticus R0052 and Bifidobacterium longum R0175 reduces post-myocardial infarction depression symptoms and restores intestinal permeability in a rat model. Br J Nutr. 2012 Jun;107(12):1793-9.